•  

Le centre de ressources de la Politique de la Ville

Des « bijoux » en mémoire sortis de l'armoire

Entretien avec Véronique Marzo

Elle travaille à la Politique de la Ville depuis 1991 et fait partie de cette poignée d'anciens(nes) chefs de Projet qui ont fondé le GIP pour la Politique de la Ville de Marseille où elle a été successivement Chef de Projet puis Chargée de Mission patrimoine.
Ce jour-là, elle nous tire de son armoire quelques bouquins et quelques films. Cela va de ce tout petit livre «Souvenirs de la fête champêtre au Château des Aygalades», réédition d'un ouvrage de 1896 par un collectif d'habitants des Aygalades avec la collaboration de la DRAC, en passant par un ouvrage réalisé avec les habitants de la cité les Créneaux : «Chronique d'une démolition annoncée». On poursuit jusqu'à la production d'un petit film des enfants de l'école de la Major-Cathédrale intitulé «C'est koalamour ?» où les enfants ont planché sur l'amour et produit un petit dessin animé qui est une pure merveille de pédagogie et de bon sens poétique.

VM : «C'est une pépite ! Tout y est dans ce petit dessin animé de quelques minutes produit en Politique de la Ville et réalisé par les enfants avec les enseignants de cette école de la Joliette : la pédagogie de la réussite, l'apprentissage de la lecture, de l'écriture, la lutte contre l'échec scolaire, la création. C'est une œuvre dont la poésie défie le temps. Travailler comme cela grâce à la Politique de la Ville, c'est un investissement pour l'avenir»
.


Toutes les productions des associations compilées au Centre de Ressources sont ou ont été soutenues par la Politique de la ville, financièrement et/ou en ingénierie de projet.

VM : «Le Centre de ressources n'a que deux ans de vie mais la Politique de la Ville a 30 ans dont une grande partie de la mémoire reste à récupérer ! »


Tout l'intéresse !



VM : « Nous sommes preneurs de tout document, étude, rapport de stage, film, CD, pièce de théâtre, écrits ou archives sonores qui ont trait à la politique de la Ville. Le Centre de ressources n'est pas encore très vieux et nous avons encore beaucoup de pain sur la planche rien que pour dénicher, compiler et remettre en valeur les ouvrages réalisés. Les associations peuvent venir déposer directement au Centre de ressources un exemplaire de toutes leurs productions en plus de l'exemplaire contractuel qu'il doivent déposer en même temps que le bilan de l'action. »

Que deviennent les œuvres et les productions des associations une fois l'action ou l'événement réalisé ? Véronique les déniche ou les recueille, elle les classe, les range et les remet dans le circuit, à disposition des associations et/ou des personnels et des partenaires de la Politique de la Ville qui peuvent venir les consulter sur place ou emprunter, car le centre est ouvert tous les jours de 9h à 12h et de 14h à 17h au 3ème étage du CMCI.

Elle réalise également tous les jours une revue de presse à partir des articles relevés dans La Provence, La Marseillaise et Le Monde ainsi que dans les revues spécialisées. Tout y est lu et ensuite classé par thématique afin d'être rapidement retrouvé. Elle compile aussi les études, les diagnostics, les mémoires des stagiaires. Elle classe tout par thème, par année ou par secteur géographique de manière à ce que ce soit facile à consulter.

VM : «J'ai collecté à ce jour quelques 250 documents en 2 ans, je pense qu'il y en a au moins autant que je ne connais pas ! Lorsque j'ai appris le décès de l'artiste plasticien Malik Ben Messaoud, j'avais encore en mémoire ses sculptures gigantesques réalisées dans la cité Bassens à la fin des années 90 sur la chute du mur de Berlin. Cet événement c
ulturel avait été financé par la politique de la Ville à l'époque et j'ai pu retrouver sur son site internet des traces et des photos de toutes ses œuvres et productions graphiques co-financées en Politique de la Ville, comme cette fresque, visible notamment à Plombières, à proximité de Bellevue, la Fresque PAUP 2013 pour Parcours Artistique Urbain de Proximité.»


VM : «C'est comme dans la famille où les grands-parents sont indispensables pour donner l'assise, la mémoire, la transmission des valeurs et des histoires qui se perpétuent et se renouvellent. Dans la Politique de la Ville, la mémoire est là pour donner les fondements de nouveaux projets, de rebâtir les réflexions sur les enjeux et les projets de territoire. Car sans mémoire, comment bâtir un avenir ?»


Et Véronique, qui est une fervente admiratrice des poètes de la Politique de la Ville n'aura pour mot de fin qu'une citation de l'un d'eux à nous offrir :
 
« La vieille conteuse me donna les graines de l'arbre à palabre
Je les ai semées aux quatre coins du monde
Un matin de mai, la vieille conteuse s'en alla
Mais les graines de l'arbre à palabre poussent
Et l'humanité s'abritera sous ses feuillages. »
Salim Hatubou


< CONTACT>

Véronique Marzo
Centre de Ressources
GIP Politique de la Ville CMCI
2, rue Henri Barbusse 13001 Marseille
04 91 55 44 34
vmarzo@mairie-marseille.fr 

retour

Espace Projets
Demande de subvention en ligne
Téléchargements
Dépôt de dossiers


Outils pratiques

Rechercher