•  

Fonds de Participation des Habitants : faites bouger votre quartier



Créés sur le principe de la co-construction de la Politique de la Ville avec les habitants, les Fonds de Participation des Habitants (FPH) permettent à des projets ponctuels d'être rapidement réalisés par les habitants eux-mêmes.

Depuis deux ans, la Métropole Aix-Marseille-Provence propose aux associations des quartiers prioritaires de la Politique de la Ville des financements novateurs afin qu'ils puissent développer plus d'initiatives provenant directement de groupes d'habitants.

Les équipements sociaux et/ou les associations des quartiers prioritaires de Marignane, Marseille, Septèmes-les-Vallons et de La Ciotat, ainsi que leurs Conseils Citoyens, sont invités par la Métropole et l'État, à faire remonter leurs projets d'amélioration du cadre de vie ou tout autre projet ayant trait à vie dans la cité. Le FPH est lancé chaque année par la Métropole sous la forme d'un appel à projets à paraître au mois de septembre.

Organiser un repas ou une fête de quartier ou des sorties éducatives, offrir une récompense pour les jeunes qui viennent d'avoir leur Bac, végétaliser une rue, construire des bancs, organiser un tournoi, écrire un livret d'échange de recettes etc., autant d'exemples de projets qui peuvent être financés par le FPH.

Afin de faire bénéficier au mieux les habitants de ces fonds, les équipements retenus doivent respecter un cahier des charges qui prévoit de mettre en place un comité de sélection pour l'attribution des fonds ainsi qu'une communication sous forme d'affiches ou de réunions publiques. Enfin, l'association destinataire de la subvention FPH doit être en capacité de gérer ces fonds et surtout d'accompagner les habitants dans leur démarche d'actions citoyennes.

En 2015, douze associations avaient pu profiter de ces financements. Pour l'année 2016, quatorze porteurs de projets ont été soutenus. 
La demande de subvention se fait simplement. Suite à l'appel à projet, elle doit être déposée par l'association sous la forme d'un dossier type auprès de la Métropole. Si elle est accordée, la subvention de 5 000 Euros sera versée à l'association qui a déposé le projet avant sa réalisation.

Parmi les projets marseillais, nous avons sélectionné trois expériences  :

Le FPH des Flamants avec le Centre Social


Aux Flamants, dans le 14ème arrondissement, c'est le Centre Social qui pilote et coordonne les Fonds de Participation des Habitants à l'aide d'un comité de sélection qui se réunit une fois par mois dans lequel l'équipe Politique de la Ville ainsi que le Délégué du Préfet sont présents. Les projets sont présentés par les habitants eux-mêmes puis sélectionnés. Une fresque collective, proposée par un graffeur pour des jeunes de la cité, a ainsi vu le jour en 2015, prolongée en 2016 d'une deuxième fresque réalisée cette fois avec des jeunes du Lycée Diderot. Des tournois (foot et basket) ainsi qu'une sortie et une bourse aux jouets ont pu être financés, toujours grâce aux FPH. Soit un total de sept projets.
Pour Daniel Linon, Directeur du Centre Social Flamants IRIS : « Le FPH apporte une réelle plus value à l'action d'un Centre Social. En effet, la dynamique des FPH nous permet d'aider des initiatives qui émanent directement d'habitants et de les financer tout aussi rapidement car les fonds nous ont déjà été versés par avance. Tout ceci étant, bien sûr, bien cadré par une convention de financements, un budget prévisionnel, des factures signés par le président de l'association ou le responsable du projet. Cela permet de financer des projets nouveaux et intéressants à l'échelle locale et de rapprocher du Centre Social de personnes ressources du quartier qui vont s'engager dans l'action collective. C'est extrêmement novateur. »

Le FPH dans le 2ème arrondissement avec le Centre Social Baussenque 



Au Centre Social Baussenque, dans le centre ville, l'accent a été mis sur la communication et sur la préparation en amont des projets. Une animatrice du Centre Social, également graphiste de talent, a dessiné une affiche pédagogique qui pourrait servir de modèle à tous les FPH. (Affiche à télécharger).

Sur ce quartier, deux projets de FPH sont en cours de réalisation. Des repas conviviaux ont été programmés et réalisés par une jeune association émergente sur le quartier de la Joliette : DECALE.
C'est aussi un atelier de jardinage et de bricolage, proposé par des parents d'élèves de l'école Chevalier Paul, qui s'est déroulé au Centre Social. Les parents, aidés des enfants, fabriquent et installent des jardinières créées collectivement sur le parvis de l'école afin d'y semer fleurs et légumes, aménageant ainsi un espace extérieur du quartier en partenariat avec les enseignants et les animateurs.
Pour Alain Claret, Directeur du Centre Social : « Pour nous, Centres Sociaux, le FPH c'est hyper positif, surtout par rapport à notre cœur de métier qui est d'être toujours au plus proche des habitants. À Baussenque, nous avons choisi de soutenir plusieurs petits projets à une hauteur maximum de 500 Euros chacun. Plusieurs projets sont ainsi réalisables à l'échelle du quartier proche et ce, rapidement. Nous avons également associé le Conseil Citoyen au travail en amont de la commission d'attribution que nous avons créée. Grâce à ces fonds nous bénéficions d'un outil nouveau pour accompagner les habitants dans leur démarche. »

Le FPH à Air Bel avec l’association Plus Fort


Dans le secteur du Grand Sud Huveaune, c'est l'association Plus-Fort qui propose un FPH qui s'adresse aux jeunes d'Air Bel dans l'objectif de les rendre plus autonomes. En 2015/2016, il a permis à une dizaine de jeunes de dispenser eux-mêmes des cours de danse aux enfants du quartier lors d'événements locaux : fête des voisins, fête interculturelle, etc... Les jeunes ont ainsi pu mener un projet de A à Z et faire leurs preuves. Ils se sont occupés de toute la communication qui a accompagné les événements, créant leur propre logo du nom de leur groupe : « Free K Dance », qu'ils ont floqué ensuite sur leurs sweats.
Pour Guenaëlle Perelle, la psychologue de l'association Plus-Fort : « Cela a renforcé leur confiance en eux et leur relation aux autres et bien au delà de l'aspect événementiel, qui est intéressant, le FPH, par sa simplicité, a permis une grande liberté d'action, qui est nouvelle. En effet, la souplesse du dispositif relance la création et la réalisation de projets modestes à l'échelle locale. À ce jour, à notre connaissance, il n'y a que le FPH qui permette cela».

Quelles sont les perspectives pour les FPH pour l'année à venir ? D'une part le renouvellement par la Métropole des projets en cours et leur élargissement à des associations nouvelles et, d'autre part, l'État propose aux Conseils Citoyens de pouvoir bénéficier, s'ils le souhaitent, des Fonds de Participation des Habitants, sous réserve qu'ils soient dotés d'un support associatif.
Un beau chantier en perspective.

< Contacts >

Métropole Aix-Marseille Provence
Hocine BEN-SAID
Chargé de Mission Politique de la Ville / Insertion
Direction Générale Adjointe Développement Urbain
Direction de l'Habitat et de la Cohésion Sociale
2, Rue Henri Barbusse Immeuble C.M.C.I.
7ème Etage - Ascenseur B
13001 MARSEILLE
Téléphone : 04.95.09.55.49
hocine.bensaid@ampmetropole.fr

Associations citées dans l'article : 

CLARET Alain - Directeur
34, rue Baussenque - 13002 Marseille
04 91 91 29 59 
centresocial@asso-baussenque.fr

LINON Daniel - Directeur
Av Alexandre Ansanti- 13014 Marseille
04 91 21 83 78
csflamantsiris@orange.fr

Sandrine Sanchez - Responsable
adresse : CS Mer et Colline
16, Bd de la Verrerie - 13008 Marseille
06 81 61 89 41


retour

Espace Projets
Demande de subvention en ligne
Téléchargements
Dépôt de dossiers


Outils pratiques

Rechercher