•  

Y'a un jardin dans ma cité

Qu’ils soient familiaux, partagés ou collectifs, les jardins potagers ont le vent en poupe. Phénomène de mode ou transformation de la société ? Grâce à la dynamique citoyenne et à la richesse de la vie associative locale, des jardins potagers fleurissent un peu partout à Marseille, y compris et surtout, au cœur des quartiers prioritaires de la Politique de la Ville.

Une ville, des jardins des citoyens

Depuis quelques années ces projets de jardins partagés ou collectifs voient le jour grâce à des partenariats variés. Parmi ces porteurs de projets on retrouve des centres sociaux, des logeurs, des associations environnementales, des CIQ, des associations de locataires ainsi que des associations de jardiniers nouvelles crées pour l'occasion.

Nichés en pieds d’immeuble ou perchés sur des terrains jusqu’alors inutilisés,  ils se développent à vitesse grand V. Les quelques exemples qui sont présentés ici constituent un petit aperçu de ce qui se pratique dans le cadre du Contrat de Ville en 2016 et permettront de se rendre compte combien ces projets collectifs sont en train de se développer et de prendre une place à part entière dans le paysage urbain.

Surtout, ils démontrent combien la création d’un jardin dans un quartier ou sur une cité permet non seulement d’améliorer la qualité du ''vivre ensemble'' mais aussi l’entretien et la propreté des espaces réinvestis par les habitants et change de façon durable le paysage d’une cité et son environnement proche.

À ce jour, le Contrat de Ville permet de soutenir une trentaine de projets avec des subventions d'investissement et de fonctionnement. Dans ce contexte il est intéressant de noter que les logeurs sociaux participent de plus en plus au mouvement prenant même parfois l’initiative de proposer des jardins partagés sur leur patrimoine afin de participer activement à la requalification des espaces délaissés.
Dans le cadre des Programmes de Rénovation Urbaine (PRU), les logeurs sociaux appuient alors des projets associatifs locaux de création de jardins avec Marseille Rénovation Urbaine (MRU).

Voici deux exemples de jardins soutenus financièrement par la Politique de la Ville, pour lesquels le logeur s’est fortement impliqué dans la création du jardin sur des terrains lui appartenant.

Le jardin de La Solidarité


Né en 2013 de la concertation autour du PRU de la cité piloté par MRU en lien avec l'équipe du Contrat de Ville, le projet de jardins a été monté avec le logeur S.N.H.M (UNICIL) sur un terrain lui appartenant avec le Centre Social et un groupe d'habitants volontaires.
Le jardin de la Solidarité a vu ses premières tomates mûrir cette année ainsi que son inauguration officielle qui a eu lieu le vendredi 8 juillet 2016. C'est l’AMIEU qui a accompagné ce jardin dans le cadre d'un projet financé en Politique de la Ville jusqu’à ce que le Centre Social (FAIL) soit à même de le gérer lui même. Pour ce faire, Jamel Tighilt, animateur jardinier vient d’être recruté par la Fédération. Il a pour mission d’accompagner trois jardins de Centres Sociaux FAIL: les Musardises, la Solidarité et l’Estaque.
À noter au printemps dernier, le magnifique travail des jeunes en chantier d’insertion qui, en échange du financement de leur permis de conduire, ont construit eux-même les murettes en pierres sèches destinées à soutenir la terre argileuse du jardin.

Le jardin des Tuileries




Dans le cadre de son projet de développement aux Tuileries, une petite cité du 16ème arrondissement, l'association Espoir et Culture gère un jardin partagé d’une vingtaine de parcelles avec le partenariat actif de Sud Habitat, bailleur social à qui appartient le terrain.

Luxuriant, ce petit jardin jouit d'une situation particulièrement bien protégée en pieds d'immeuble, au bout d'une impasse. Grâce aux petits soins des jardinières de la cité, il donne une récolte généreuse de fleurs, de plantes aromatiques et de légumes en toutes saisons. Jusqu'alors ce jardin était géré par l'AMIEU*. C'est maintenant l'association Espoir et Culture qui, avec le soutien du Centre social de l'Estaque et du bassin de Séon, va prendre le relais de la gestion. En effet, tout comme à la Solidarité, le Centre Social participera à l'animation du jardin grâce à l'animateur jardinier qui interviendra sur ce jardin 1/2 journée par semaine.

Le Contrat de Ville investit dans les jardins

La Politique de la Ville apporte un soutien important à la dynamique des jardins partagés depuis 2011. Certains dossiers Environnement et cadre de vie ont été financés en investissement Politique de la Ville dès le début. Cela a permis notamment à certains jardins comme celui de Font Vert ou de La Valbarelle et de la Rouguière de voir le jour. Des subventions de fonctionnement sont souvent associées aux investissement afin d’assurer la pérennité des projets.

Les jardins de Font Vert


Les Centre Sociaux sont souvent aux avant-gardes et à l'initiative de la création de jardins collectifs. C'est le cas de l'AGA-MFA* dans le 14ème arrondissement.

Ces espaces aujourd'hui verdoyants et luxuriants étaient à l'époque des terrains délaissés et souillés. Pensé dès 2009 par l'équipe de la Maison des Familles et des Associations et financé en 2014 par la Politique de la Ville (Investissement et en fonctionnement), le jardin de Font vert a été inauguré officiellement en juin 2015. Il compte à ce jour une quarantaine de parcelles de 40 mètres carrés environ chacune et s'étend en deux zones sur près de 1 600 m². Il occupe une quarantaine familles et on compte tout autant de personnes inscrites sur la liste d'attente.
Pour animer les jardins le Centre Social de Font Vert a embauché un animateur-jardinier qualifié qui accompagne et forme les jardiniers amateurs et propose des ateliers de jardinage sur les parcelles pédagogiques. Un médiateur social intervient également sur le jardin.
Deux ruches pédagogiques viennent compléter l'équipement de ces espaces, situés en bout de parcelles le long de la voie ferrée. Elles sont gérés directement par l’association Bzzz et pourront bientôt produire du « Miel de Font Vert ».

À noter aussi que ce potager a la chance de pouvoir bénéficier des interventions artistiques très réussies de la Compagnie des Pas perdus qui, après avoir installé des œuvres sur les clôtures de la « Basse cour du figuier » de Font Vert, a signé la déco artistique de nombreuses parcelles ainsi que celle du magnifique cabanon de jardin baptisé « Jean Yves Pichot » du nom de l'ancien Directeur du Centre Social, qui fut à l’initiative de ces jardins remarquables.

Le jardin des Néréïdes-Bosquet



Dans les quartiers sud, on n'a pas attendu que jardiner soit à la mode pour créer des jardins. Celui des Néréides-Bosquet dans le 11ème arrondissement a été créé dès 2008 par l'AMIEU* qui pilote aujourd'hui plus d'une dizaine de jardins sur Marseille.
Proposée par l'OPAC Sud, 13 Habitat aujourd'hui, la concertation a abouti en 2009 à la création du premier ''Jardin des  terrasses'' pour 32 familles et en 2010 par le démarrage d'un deuxième jardin un peu plus bas, le jardin ''des restanques'' et à la création d’un jardin pédagogique avec l'école des Néréides.
Ce jardin "historique" situé à flan de colline, remarquable par son exposition, est aujourd'hui divisé en 80 parcelles attribuées à autant de jardiniers et jardinières. En comptant les 415 personnes qui sont sur liste d'attente, on peut dire que le jardin des Néréides-Bosquet est le plus gros jardin sur la place marseillaise. Il est aussi l'un des plus vieux et des plus actifs des jardins partagés marseillais.

La Ville de Marseille, à l’initiative

C’est aussi souvent grâce à la Ville de Marseille que de nombreux jardins voient le jour. Ainsi c'est le Service des Espaces Verts et de la Nature (SEVN), avec sa division ''Nature en ville et jardins collectifs'' qui a initié le mouvement depuis 2010 en proposant à des associations diverses : Centres Sociaux, associations citoyennes, associations de locataires, environnementales, régies de quartier etc… de conclure une convention avec la Ville de Marseille pour la gestion de jardins collectifs sur des terrains lui appartenant.
Une charte des Jardins partagés est ensuite proposée aux jardiniers et la Ville qui accompagnent l’association dans sa phase de création du jardin jusqu’à son autonomie.
À ce jour, la Ville de Marseille compte 44 jardins collectifs, familiaux ou partagés existants dont 32 sont des jardins dits ''partagés'' et 12 sont qualifiés de ''familiaux''. Parmi eux, 9 ont signé une convention avec la Ville de Marseille et bénéficient de la charte des jardins partagés.
Parmi ces 9 jardins conventionnés certains sont situés dans des quartiers prioritaires de la Politique de la Ville et bénéficient du soutien des équipes du Contrat de Ville. Il s'agit du jardin de Foresta–La Gare franche, du jardin du Belvédère à La Viste, du jardin des Escourtines et du Jardin des mille saveurs à Consolat. Un futur jardin devrait bientôt être conventionné : celui de Malpassé qui est actuellement en cours de finalisation.

Parmi d'autres, voici un exemple de jardin créé sur un terrain municipal :

le jardin de La Bricarde


Ce jardin vert et prolixe est l'un des plus anciens, si ce n'est le plus ancien des jardins partagés de l'histoire marseillaise.

Niché sur un terrain municipal de 1680 m² dans la colline, face au bâtiment A1 à l'arrière de la cité de la Bricarde, il est géré par la Régie Service Nord Littoral (RSNL) depuis sa création en 2 000.
C'est Danielle Demonet qui en est l'animatrice-jardinière 10 h par semaine. Embauchée en CDI avec la RSNL, elle travaille également 21 h par semaine pour l'AMIEU* sur d'autres jardins : Rouguières, Escourtines, Néréides, La Solidarité, Les Tuileries, La Granière, ce qui en fait la femme orchestre-jardinière la plus indispensable des amateurs de jardins partagés marseillais !

Ce jardin collectif luxuriant s'étend à flanc de colline jusque derrière l'école élémentaire de La Bricarde avec laquelle il partage une clôture grillagée. Une quinzaine de parcelles ont été distribuées aux familles et une dizaine de parcelles collectives accueillent les productions libres et les jardins pédagogiques.
La Ville de Marseille, lors de sa création lui a fait des dotations de végétaux et d'arbres, comme elle le fait avec tous les jardins qui le demandent dans leur première année ainsi que d'un container qui sert d'abri de jardin. Ces arbres, tilleuls et magnolias, sont aujourd'hui de taille très respectable et font régner une ambiance fraîche et ombragée.
Elle a pris à sa charge l'installation du compteur d'eau dont la consommation a été ensuite répercutée sur les jardiniers comme pour tous les jardins partagés.
Soutenu en fonctionnement chaque année par la Politique de la Ville, ce jardin s'est doté d'une petite agora en bois, espace convivial à l'ombre des grands arbres nommé le ''parlement'' dans lequel il fait bon se retrouver pour palabrer et échanger des conseils de jardinage en prenant le frais.

Végétalisez votre rue

La Ville de Marseille encourage également les projets de végétalisation des rues marseillaises. Elle a lancé en une charte de végétalisation de l’espace public marseillais (pdf à télécharger en bas de page) qui donne une autorisation temporaire d’intervention sur l’espace public et octroie ainsi un "Visa Vert" permettant à des citoyens désireux d’embellir leur rue de le faire à leur gré en suivant certaines règles. La Ville délivre ainsi une Autorisation d’Occupation Temporaire (AOT) et les habitants concernés, s’engagent à entretenir et à arroser les espaces réalisés dans l’espace public ainsi requalifié. 

À noter également qu'un petit guide est paru, l
’initiative en revient à  Jacqueline Gambini, présidente de l’association Passeurs de jardins : «Et si on jardinait nos rues, guide de végétalisation des rues de Marseille & des villes de l’espace littoral méditerranéen» (pdf à télécharger en bas de page).
Ce livret propose toute une gamme de conseils et de liens pour végétaliser votre coin de rue, votre balcon, votre cité. Il délivre également une multitude de connaissances et de techniques jardinières au naturel. Une mine de renseignements à mettre entre toutes les mains.

La version papier du guide est disponible sur commande à l’adresse : liens@passeursdejardins.org.

Mettez du vert dans votre cité

Petit à petit les jardins partagés sont en train de changer réellement le paysage marseillais et la vie dans la(es) cité(s).
Alors, quelle est la recette pour réussir un bon jardin collectif ? Souvent un jardin démarre sans aucun moyen, avec juste un peu de bénévolat, beaucoup d'enthousiasme et de convivialité. Quelle que soit la qualité de la terre et l'emplacement, les jardins les plus opérationnels d'aujourd'hui sont ceux pour lesquels le Centre Social ou l'association qui est à l'origine du projet a réussi à embaucher une personne du métier pour animer le groupe et former les jardiniers amateurs. Le succès réside surtout dans la constance et la ténacité des jardiniers(ères), dans le temps qu'ils / elles y consacrent, leur amour de la nature et aussi un peu dans la météo. Le bénévolat et l'engagement des habitants jouent un rôle fondamental.
À titre individuel, pour participer à une expérience de jardin collectif ou partagé il est conseillé d'avoir un intérêt pour la vie associative, un esprit de solidarité jardinière, de s'intéresser aux questions d'environnement et de qualité de la vie et aimer voir les coins de rues et les espaces délaissés de sa ville ou de sa cité refleurir. 

Alors, si vous vous reconnaissez et si l'envie de jardiner près de chez vous vous titille depuis un petit moment, que vous ayez la main verte ou pas, contactez vite votre Centre Social, le service de la Ville ou l'association de jardiniers dont vous avez entendu parler et… lancez vous dans la verte aventure qui vous attends à la porte de votre cité !




GIP Politique de la Ville de Marseille
Pierrick MIGLIACCIO

Chargé de mission environnement, cadre de vie,
gestion urbaine de proximité et relations partenariales avec MPM
Immeuble CMCI, 2 rue Henri Barbusse, 13001 Marseille
04 91 55 90 73
pmigliaccio-externe@mairie-marseille.fr

Ville de Marseille
Mireille GOUIRAN

Service des Espaces Verts et de la Nature (SEVN)
Responsable des Jardins Collectifs, Division Nature en Ville et Jardins Collectifs
Délégation Générale Ville Durable et Expansion
Direction de l'Environnement et de l'Espace Urbain
Service des Espaces Verts et Nature
48 Avenue Clot Bey
13008 MARSEILLE
04 91 55 25 03
mgouiran@mairie-marseille.fr

Le jardin de La Solidarité
Centre Social La Solidarité – MPT FAIL
Cité La Solidarité
38, chemin de la Bigotte - 13015
04 91 65 01 06
karim.rahali@laligue13.fr

Le jardin des Tuileries

Association Espoir et Culture
Cité Les Tuileries
117, bd Grawitz 13016
espoiretculture@gmail.com

Centre Social L'Estaque et du Bassin de Séon
1, rue Jean Jacques Vernazza 13016
04 91 09 17 80
centresocialestaque@laligue13.fr

Les jardins de Font Vert 

AGA MFA Centre Social Font vert
Maison des familles et des associations
04 91 21 83 78
marcelo.chaparo.mfa@orange.fr

Le jardin des Néréïdes et du Bosquet
Cité des Néréïdes
115, rue de la Granière – 13011
AMIEU
amieu@free.fr
04 91 31 54 93
jardinspourtous.amieu.over-blog.com

Le jardin de La Bricarde
Cité La Bricarde
125, Bd Henri Barnier - 13015
RSNL Régie Service Littoral Nord
04 91 96 10 70
regieservice@wanadoo.fr


Sigles :
* AGA-MFA : Association de Gestion et d'Animation, Maison des Familles et des Associations
* AMIEU : Atelier Méditerranéen d'Initiatives en Environnement Urbain
* RSNL : Régie Service Littoral Nord


Espace Projets
Demande de subvention en ligne
Téléchargements
Dépôt de dossiers


Outils pratiques

Rechercher